US coutumes

23 mars 2007

Spring : on ressort le printemps

C'est décidé, je m'y remets.

Posté par French dude à 01:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


16 avril 2006

Money, it's a crime

Google news : "Iran raises tension with €43m donation to Hamas"
Google Actualités : "L'Iran annonce une aide de 50 millions de dollars aux Palestiniens"

Google essaie-t-il de lancer une mode de la reconnaissance mutuelle ?

Posté par French dude à 23:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

"One-two-three-four" / Baltimore by night

belvedere_01Les basics, c'est à peu près tout ce que j'ai réussi de la leçon de salsa, reçue hier soir impromptu au 13th floor, un bar haut perché dans le Baltimore Belvedere, qui porte bien son nom puisqu'il offre une vue panoramique de toute la ville (Baltimore, pas Créteil).
Pas facile pour autant d'appliquer les conseils du professeur au pied de la jambe :
- "You don't need to be cool, you just need to look cool."

13thChocolate-martinis (un cousin cônique du Bailey's) et écrasement de pieds étaient donc de mise toute la soirée, jusqu'à épuisement des verres et des métatarsiens. Après quoi j'ai eu droit à une visite guidée et joliment nommée de la ville.

Sur le chemin du retour, j'ai même été gratifié d'une apostrophe laudative en les distingués termes suivants :
- "He's hot !"
J'aurais passé cette anecdote sous silence si elle n'avait pas eu lieu devant les portes de l'Hippo, le bar gay du quartier.

Posté par French dude à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2006

Moi parler français

Au beau milieu d'écrire le post précédent me vient à l'esprit ce célèbre sketch de scène "Le permis de conduire", de l'immortel Jean Yann. Je demande donc à Google s'il n'aurait pas par hasard eut vent du petit numéro de scène.
Étant usuellement d'une cordialité sans reproche, je m'étonne qu'il se soit permis (de conduire) la familiarité suivante :

googlefrench

Je soupçonne Google de baser ce genre du suggestion sur un principe démocratique ; quelque chose comme "l'orthographe la plus fréquemment rencontrée est probablement la bonne".
Philippe Meyer disait toujours : "Je vous souhaite le bonjour, nous vivons une époque moderne".


Posté par French dude à 00:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Permis de rouler

(R)appel historique :

N'étant autorisé à utiliser mon permis de conduire rose qu'au court des 3 mois suivant l'arrivée sur le territoire, il arrive forcément un moment où je dois m'en procurer un local.
N'étant pas toujours effectivement tout-à-fait sérieux vis-à-vis de tout ce qui se rapproche de près ou de loin à une formalité administrative, je n'en eus cure.
Étant plus habitué à voir les chats gris que noirs sous une échelle, ladite carence administrative ne m'a jamais causé le moindre tort. Du moins jusqu'à peu.
Pour tout dire, j'ai de nouveau eu droit au numéro gyrophare-law-enforcement-et-comment-tu-t'appelles et tout ce qui va avec, avec l'indulgence en moins cette fois-ci.

Je m'y résous donc : je dois obtenir mon permis.

Et pour ce faire :
- You must pass a vision test.
- An out-of-state license must be a valid license or a license expired for less than one year. The license cannot be suspended.
- If licensed for less than 18 months, you will be issued a Maryland provisional license.
- If you are exchanging an out-of-state license that has been expired for one year, you are required to take the knowledge and skills tests in addition to the vision test.
- You will be required to disclose your Social Security Number.
plus deux preuves de résidence, et un test "drug & alcohol".
J'ai tout ça.

Dernière épreuve : se rendre au MVA le plus proche pour échanger toute la paperasse contre le précieux laisser-rouler automobile.
asduvolant
Problème :
Jusqu'à environ récemment, ledit échange se faisait sur rendez-vous. Le système ayant atteint ses limites (5 mois de délais environ pour obtenir le rendez-vous en question), les autorités responsables ont décidé de le changer (une sorte de réforme, comme on dit en français) : désormais, les candidats devront se rendre directement au MVA. Sans rendez-vous, comme chez Carglass.
Si vous avez bien suivi, les derniers chanceux à avoir obtenu un appointment doivent attendre 5 mois.
Conclusion : les MVA offices sont bookés jusqu'en septembre 2006. Fort heureusement, il existe une échappatoire : se pointer dans un des offices en question à l'ouverture, et faire partie des 10 personnes qui sont quotidiennement reçues via le nouveau système. Une collègue a récemment fait l'expérience en se pointant à 6H du matin (six-eïe-ème), soit deux heures avant l'ouverture, au MVA de Glen Burnie. Un peu trop tard, puisque les 10 chanceux qui sont entrés étaient là depuis 3H du matin déjà.

Demain, je vais donc me cogner avec entrain quarante minutes d'autoroute en plein milieu de la nuit pour espérer faire partie du top 10.
Je n'ai jamais fait l'expérience du campeur qui plante sa tente devant le Gaumont-Italie pour voir "Le Retour du Jedi" avant tout le monde, mais j'ai dans l'idée que ça avait quelque chose de plus exaltant que ce qui m'attend la nuit prochaine...

Posté par French dude à 00:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


09 avril 2006

Weekly quote - Téléphone rose

vibrateswitchAujourd'hui c'est moi. J'ai déclenché l'hilarité générale et quelques regard gênés, jeudi dernier à l'heure du déjeuner :
- "Yeah, I missed your call because my phone was on vibrator."

Posté par French dude à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2006

L'homme qui valait 3

À la question, "Combien j'ai de doigts ?", les interrogés répondent ceci :
doigts
Marie-Georges : "3"
Nicolas : "1"
Maurice Bialès : "Vous ne voulez pas un whisky, d'abord ?"

Posté par French dude à 07:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 mars 2006

Apple juice museum

Ce soir, chez "panera bread", j'ai demandé une baguette, et on m'a servi un bagel.
Au bout de 6 mois, y'a de quoi se vexer.

Posté par French dude à 02:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2006

Bollywood

bluesAujourd'hui, j'ai eu l'occasion de discuter cinéma 5 minutes avec Rajesh, un indien du coin... il n'avait aucune idée de ce qu'étaient les Blues Brothers, et John Belushi aurait pu être le trente-septième président des États-Unis que ça ne lui aurait posé aucun problème !

Posté par French dude à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2006

The lunatics are on the grass

Dimanche 5 février. "Évènement national" serait un euphémisme d'euphémisme pour décrire l'euphorie qui règne à la télé, et une blague pour l'anémie que respire ce bar pourtant décoré "sport" toute l'année. Bref, c'est le Superbowl.
Kelly, Émilie, Louis et moi. Et beaucoup de bière.
Un match de football dure quatre fois 15 minutes. Sa retransmission, 4H. Imaginez la finale de la coupe du monde démarrer à 21H et finir à 3H du matin : ici, c'est comme ça. Une heure de jeu, quatre heures de télé. Des pubs à gogo, des commentaires, des pubs à tire-larigot, des interviews, des pubs à foison, un concert des Stones de 3 morceaux à mi-match (ils montent la scène exprès pour 15 minutes -et la performance est à la hauteur du temps accordé ; ridicule), des pubs en folie, des retours sur la saison, et un peu de pub.
J'allume Google lundi matin : un lien en première page "Watch the Superbowl commercials on Google Video !".
football1
À part ça, les Steelers de Pittsburgh on battu les Seahawks de Seattle 21 à 10.

Posté par French dude à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]